Articles

Le Mort d’Arthur Résumé

Le mort d’Arthur commence par l’histoire de la naissance du roi Arthur de Camelot. Le roi Uther doit trouver un héritier à son trône, et il a un œil sur Igraine, l’épouse du duc de Cornouailles, lorsqu’ils viennent visiter la cour. Avec le sorcier Merlin, il élabore un plan pour assiéger la cour du duc pendant qu’Igrine est dans un autre château. Le Duc est tué dans le siège, et Uther (que Merlin a fait ressembler au Duc) se faufile dans le château. Uther parvient à coucher avec Igraine, qui ne découvre que plus tard que son mari est mort. En échange de son aide, Merlin demande à Uther de lui remettre le fils qu’il concevra avec Igrée. Uther et Igraine se marient, Igraine étant convaincue que ce sera le mieux pour le royaume, et elle donne naissance à un garçon: Arthur. Merlin l’envoie être élevé par un chevalier, Sir Ector, aux côtés du fils d’Ector, Kay.

Après la mort d’Uther, le royaume est dans un état précaire, laissé sans roi. Merlin, partageant son plan avec l’archevêque de Cantorbéry, a une épée enchantée, Excalibur, placée dans une pierre par la grande église de Londres. Tous les seigneurs se rassemblent et chacun tente de tirer l’épée, mais aucun ne s’avère capable. Sir Ector vient à Londres pour un tournoi du Nouvel An et amène Kay et Arthur. Kay vient d’être fait chevalier, mais il a oublié son épée chez lui, alors il demande à Arthur de la récupérer pour lui. En rentrant chez lui, Arthur voit l’épée dans la pierre et la sort facilement. Mais quand il revient, Ector le reconnaît, et ils retournent à la pierre pour qu’Arthur puisse prouver qu’il a réussi à le retirer lui-même.

Toutes les personnes présentes s’accordent à dire qu’Arthur est le véritable roi d’Angleterre, et il est bientôt couronné roi. Mais il ne faut pas longtemps pour que d’autres rois deviennent sceptiques à propos d’un si jeune roi d’Angleterre, et se demandent s’ils peuvent profiter de l’inexpérience d’Arthur pour gagner des terres pour eux-mêmes. Merlin avertit Arthur de la menace et suggère à Arthur de demander l’aide de deux rois, le roi Ban et le roi Bors, puis de leur rendre la pareille en combattant dans leurs guerres. Ensemble, les rois se rapprochent du roi Lot et de ses alliés, mais ils s’arrêtent une fois que Merlin conseille à Arthur de quitter pendant qu’ils sont en avance. Puis les hommes d’Arthur vainquent les ennemis de Ban et de Bors. À l’étranger, Arthur rencontre pour la première fois Guenever, qui deviendra plus tard sa reine, mais il rencontre et couche également avec Margawse, épouse de Lot et père de Gawaine, Gareth, Agravaine et Gaheris, bien qu’Arthur ne se rende pas compte qu’elle est sa demi-sœur. Elle donnera naissance à un fils d’Arthur, Mordred, qui est destiné à tuer son père et à renverser le royaume. Merlin conseille à Arthur d’envoyer tous les enfants nés en mai (le mois de la naissance de Mordred) sur un navire qui fera naufrage — il le fait, mais Mordred est le seul à survivre, tandis que la mort insensée des autres enfants met beaucoup dans le royaume en colère contre Arthur.

Arthur fait ce qu’il peut pour renforcer la force de son royaume en établissant la communauté de la Table Ronde, dans laquelle des dizaines de chevaliers prennent place autour d’une immense table physique et s’engagent à rechercher des quêtes honorables, à accorder pitié aux adversaires et à défendre les dames où qu’elles se trouvent. Arthur aura besoin de cette communion, d’autant plus que Merlin s’efface de l’histoire — il tombe amoureux de Nimue, la dame du lac, qui apprend la sorcellerie de lui et, une fois qu’elle se lasse de lui et a peur de son pouvoir, l’emprisonne pour toujours dans une grotte. Arthur doit également faire face à la supercherie de Morgan le Fay, sa sœur et une sorcière, qui essaie toujours de le tuer ou de le tromper pour qu’il fasse sa volonté.

Bien qu’Arthur ait vaincu Lot et ses hommes, il doit bientôt faire face à de nouvelles menaces lorsque l’empereur Lucius de Rome lui demande un tribut. Croyant que c’est une demande honteuse qui menacerait sa souveraineté, Arthur refuse et emmène ses chevaliers sur le continent européen, où ils ont un certain nombre d’aventures, y compris le meurtre d’un dangereux géant, avant de vaincre les armées romaines et de revenir en triomphe. Launcelot du Lake, l’un des chevaliers d’Arthur, est particulièrement performant à Rome. Il accomplit également un certain nombre d’aventures en Angleterre et se révèle comme le plus grand chevalier du monde.

Chaque année à la Pentecôte, les chevaliers de la Table Ronde se réunissent pour raconter leurs exploits et se regrouper avant de retourner à leurs quêtes et aventures. Un an, un écuyer inconnu arrive au tribunal pour tenter de faire ses preuves. Il est habillé minablement et personne ne sait qui il est, alors Arthur lui demande de l’aider dans la cuisine. Kay se moque du garçon, l’appelant “Beaumains” ou “Fair-hands”, bien que les autres chevaliers reprochent à Kay ses taquineries. Lorsqu’une demoiselle, Linet, vient à la cour demander un chevalier pour sauver sa sœur Lionne du Chevalier des Blanchisseries Rouges, Beaumains demande à accomplir cette quête. Il sort, poursuivi par Launcelot, et demande à Launcelot d’être fait chevalier. Une fois qu’il partage sa véritable identité avec Launcelot—Beaumains est en fait Gareth des Orcades, frère de Gawaine—Launcelot accepte. Mais personne d’autre ne connaît la véritable identité de Gareth, et Linet continue de le haranguer pour ses vêtements minables et son manque d’identité noble, même lorsque Gareth abat de nombreux chevaliers et s’avère avoir de grandes prouesses. Enfin Gareth vainc le Chevalier des Blanchisseries Rouges et “gagne” Lionesse. Ce n’est qu’après que Gareth se soit montré à la joute de la Pentecôte, cependant, que Linet cesse de l’empêcher de coucher avec Lionne, et le couple est marié.

Pendant une grande partie du livre, la narration passe ensuite à un chevalier en dehors de la cour du roi Arthur — Tristram, fils du roi Méliodas. La belle-mère de Tristram tente de l’empoisonner par jalousie, et tandis que Tristram lui pardonne — établissant son honneur de chevalier — son père l’envoie hors du pays. Quand il grandit, il fait ses preuves en défendant le roi Marc de Cornouailles contre le roi Anguish d’Irlande et en combattant un chevalier de la Table Ronde nommé Marhaus. Tristram gagne mais est blessé, et la famille d’Anguish prend soin de lui, ne réalisant pas qui il est. Il tombe amoureux de la fille du roi, La Beale Isoud. Peu de temps après, la mère d’Isoud apprend qui est vraiment Tristram, et alors qu’Anguish comprend que Tristram a dû défendre Mark à cause de son honneur, il envoie tristement Tristram de sa cour. Tristram reste à la cour du roi Mark, mais après qu’ils tombent tous les deux amoureux de la même dame — Isoud, qui aime Tristram — Mark devient follement jaloux et commence à comploter la chute de Tristram. Mark décide d’ordonner à Tristram de se battre et de “gagner” La Beale Isoud afin que Mark puisse l’épouser lui-même. En tant que sujet de bon roi, Tristram le fait, bien que lui et Isoud continuent de s’aimer. Un chevalier de Mark finit par informer le roi de leur engouement mutuel, et il enferme Isoud. Tristram s’enfuit au pays du roi Howel, où il tombe brièvement amoureux (et épouse) d’une autre femme, Isoud La Blanche Mains. Il finit par quitter cet Isoud et rencontre un chevalier de la cour d’Arthur, Lamorak de Galis, pour vaincre ensemble un tyran.

Pendant ce temps, de retour à la cour d’Arthur, un autre chevalier inconnu, Breunor le Noire (La Cote Male Taile) vient à la cour anonymement, se prouve par les prouesses de son chevalier, et est fait chevalier de la Table Ronde. Un certain nombre de chevaliers de la Table Ronde se rencontrent et joutent avec Tristram, qui résiste toujours à être fait chevalier de la Table Ronde, car il pense qu’il n’est pas assez digne — d’ailleurs, Launcelot, qui a appris l’infidélité de Tristram à La Beale Isoud, est en colère contre lui. Tristram se faufile à la cour de Mark, mais une fois de plus est découvert. Après un combat avec Isoud, il s’enfuit dans la forêt, où il semble perdre la raison pendant un certain temps. Il est finalement ramené à la cour en tant que fou, mais Isoud finit par le reconnaître — une fois son identité révélée, Mark bannit Tristram de la cour. Enfin, Tristram, après avoir fait ses preuves sur le champ de bataille lors des tournois d’Arthur, est fait chevalier de la Table Ronde. Mark entend parler de cela et est jaloux, alors il se faufile en Angleterre — mais pas avant de tuer deux de ses chevaliers qui refusent de l’aider à tuer Tristram. Quelques chevaliers de la cour d’Arthur rencontrent alors Mark (bien qu’il cache son identité). Finalement, l’un d’eux, Dinadan, apprend qui il est, et Mark est amené à Arthur. Arthur lui fait jurer de ne plus comploter contre Tristram, et Mark le fait, et ramène Tristram à la cour avec lui. Pendant ce temps, Gawaine et ses frères perdent contre Lamorak lors d’un tournoi. Jaloux, ils tuent leur mère Margawse – l’amante de Lamorak – et finalement Lamorak aussi. De retour à la cour de Mark, Mark est obligé de demander à Tristram de l’aider à vaincre ses ennemis. Le frère de Mark fonctionne également très bien, alors Mark devient jaloux et le tue. Mais la femme et le fils du frère, Alisander, s’échappent.

Mark continue de comploter pour détruire Tristram, mais Launcelot est de retour du côté de Tristram, et ensemble, ils parviennent à emprisonner Mark pendant un certain temps. Libre d’avoir des aventures par lui-même, Tristram se joint à plusieurs autres chevaliers, dont Gareth, Palomide et Dinadan, et ils poursuivent un certain nombre de quêtes. Mais Palomide est également amoureux de La Beale Isoud, et après que Tristram a gagné la gloire lors d’un tournoi, Palomide devient presque malade de jalousie. Les deux se préparent à se battre pour leur honneur, mais Tristram est blessé et ne peut donc pas combattre Palomide. Pendant ce temps, Launcelot — qui entretient une liaison avec la reine Guenever, à qui il est fidèle pendant tout le livre — est trompé pour coucher avec Elaine de Corbin, qui donne naissance à Galahad, un chevalier destiné à surpasser même son père en grandeur.

Plus tard, Galahad arrive à la cour sans partager son identité, mais il devient vite évident qu’il est plus saint que n’importe lequel des autres chevaliers lorsqu’il sort une autre épée d’une pierre enchantée. En grande pompe, son arrivée signifie le début de la quête du Sangreal ou Saint Graal — un vaisseau capable d’accorder une nourriture et une boisson illimitées, et aussi de révéler des mystères spirituels, mais seulement à celui qui est assez saint. Arthur est désolé de voir autant de ses chevaliers partir en quête, car il sait que la plupart d’entre eux ne seront pas assez dignes pour y parvenir. Les aventures de Galahad dans la quête sont d’abord détaillées, car il libère plusieurs châteaux des chevaliers maléfiques et défend plusieurs demoiselles. Percivale, un autre chevalier en quête, tente de trouver Galahad, mais doit plutôt affronter ses propres quêtes, qui impliquent des tentations et des batailles avec le diable sous différentes formes. Launcelot aussi est confronté à de telles tentations, et alors qu’il se bat bien comme toujours, plusieurs personnages lui disent qu’à cause de ses péchés terrestres — comme dormir avec Guenever et embrasser l’orgueil terrestre — il ne pourra jamais atteindre le Saint Graal. Sir Bors doit également faire face à un certain nombre d’épreuves spirituelles, d’abord devoir choisir entre sauver une dame et sauver son frère Lionel. Il choisit la dame, montrant ainsi son honneur chevaleresque, mais Lionel devient furieux et, possédé par le diable, tente de tuer son frère. Cependant, Bors parvient à s’enfuir et à rejoindre Percivale. Ils rencontrent Galahad, où ils ont de nombreuses aventures ensemble. Ils rencontrent la sœur de Percivale sur un navire enchanté, où se trouvent une épée et un fourreau investis de sainteté en raison de leur lien avec une figure biblique et premier gardien du Saint Graal, Joseph d’Arimathie. Galahad s’avère être destiné à prendre cette épée et ce fourreau. Finalement, les trois chevaliers atteignent le Château du Roi Mutilé, Pellam, où Galahad guérit le roi, accomplissant ainsi une prophétie. Un autre roi les jette en prison, mais le Saint Graal veille à ce qu’ils soient nourris et en bonne santé, et lorsque le roi meurt, Galahad est couronné roi du pays. Après un certain temps, Galahad obtient enfin le droit de voir les mystères spirituels du Saint Graal et est élevé au ciel. Percivale devient un saint homme et meurt peu de temps après, tandis que Bors retourne à la cour d’Arthur, où de nombreux chevaliers originaux de la Table Ronde sont morts.

De retour à la cour, Launcelot oublie bientôt le vœu qu’il avait fait de devenir un homme plus saint, et reprend sa liaison avec Guenever. Bientôt, cependant, un chevalier Pinel tente d’empoisonner Gawaine par jalousie lors de la fête de Guenever, mais tue accidentellement un chevalier Patrise. Tout le monde pense que c’est Guenever, mais Launcelot la défend contre Pinel. Plusieurs tournois ont lieu et Launcelot fait ses preuves. À un moment donné, il reste avec un lord Bernard et sa fille, Elaine le Blank, qui tombe amoureuse de lui, bien que Launcelot continue d’être fidèle à Guenever — Elaine finit par mourir de chagrin. Après un autre grand tournoi, le royaume est en paix pour un temps.

Bientôt, cependant, un chevalier nommé Meliagrance tente de profiter de l’absence de Launcelot à la cour pour kidnapper Guenever, dont il est amoureux. Launcelot est capturé et jeté en prison, mais finalement, grâce à l’intervention d’une demoiselle, il s’échappe et tue Meliagrance au combat. Mais un autre chevalier, Agravaine, est jaloux de Launcelot et décide de comploter contre lui. La liaison de Launcelot avec Guenever a toujours été un secret de polichinelle à la cour pour tout le monde sauf Arthur, et Agravaine partage finalement le secret ouvertement et le prouve à Arthur en entourant Guenever et Launcelot lorsqu’ils sont au lit une nuit. Launcelot s’échappe et Guenever est condamné à mort. Launcelot parvient à monter et à sauver Guenever avant qu’elle ne soit brûlée sur le bûcher, bien que dans le chaos, il tue accidentellement Gareth et Gaheris. Leur frère Gawaine a toujours été fidèle à Launcelot, mais c’est la goutte d’eau, et il jure de détruire Launcelot. Arthur accepte avec tristesse de se battre contre son meilleur chevalier et ami. À un moment donné, Launcelot, qui a emmené Guenever dans sa tour, la rend à Arthur, qui mettrait joyeusement fin à la guerre civile, mais Gawaine refuse d’être satisfaite jusqu’à ce que Launcelot soit tué. Launcelot s’enfuit à Benwick avec quelques chevaliers qui lui sont fidèles, et Gawaine et Arthur, avec leurs chevaliers, partent y assiéger. Pendant qu’ils se battent, Mordred apprend la mort d’Arthur et se couronne roi, faisant de Guenever sa femme. Même après avoir découvert qu’Arthur est toujours en vie, il refuse d’abandonner son poste. Arthur et Gawaine sont forcés de revenir. Gawaine est mortellement blessé et sur son lit de mort dit à Arthur qu’il pardonne à Launcelot et qu’il est désolé d’avoir jamais commencé la guerre. Arthur est invité à signer une trêve avec Mordred jusqu’à ce que Launcelot puisse revenir se battre pour lui, mais à la dernière minute, un accident rend la trêve nulle, et Arthur et Mordred se blessent mortellement. Ce n’est qu’alors que Launcelot revient, bien qu’il soit trop tard. Guenever se retire dans un couvent, et beaucoup d’autres chevaliers deviennent des saints ou des ermites, abandonnant une vie de bataille. Un nouveau roi, Constantin, est couronné, mettant fin à l’histoire de la Table ronde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.