Articles

Comparaison de la glace du lac Supérieur

À la fin de l’hiver, le lac Supérieur passe d’une eau turbulente à des plaques de glace cristallines. Mais jusqu’à présent cette année, nous n’avons pas vu beaucoup de glace sur le lac Supérieur, alors où nous comparons-nous aux années passées?

Les températures jusqu’à présent cet hiver ont beaucoup rebondi. Novembre à Duluth a été légèrement plus froid que la moyenne avec une température moyenne de 26,3° avec une moyenne de 30 ans autour de 29,4°. Cependant, décembre a été plus chaud que la moyenne avec une température moyenne de 17,4 ° par rapport à la moyenne de 30 ans de 16,4 °.

Tout cela a laissé des températures du lac entre 33 et 37° à la surface à ce jour. Nous nous situons donc au bord du gel à certains endroits. Je pense qu’une bonne vague de froid avec quelques jours en dessous de zéro pourrait vraiment commencer à geler le lac. Juste ce matin, avec des températures à un chiffre en dessous de zéro au bord du lac, nous avons vu un mince film de glace le long de Park Point.

Voici donc où nous sommes assis pour la couverture de glace en ce moment:

Courtoisie: NOAA-GLERL

Actuellement, au 1/8/2020, nous n’avons que 0,4% du lac recouvert de glace. Étant donné que nos mois les plus froids ont tendance à être janvier et février, je ne suis pas trop surpris. Mais que diriez-vous de l’année dernière?

Courtoisie: NOAA-GLERL

À peu près la même quantité de glace à cette époque l’année dernière (0,5%) par rapport à cette année (0,4%). Mais si nous regardons en arrière une autre année, jusqu’au 8 janvier 2018, nous avions encore beaucoup plus de glace à cette époque.

Courtoisie: NOAA-GLERL

Nous étions bien partis pour construire beaucoup de glace sur le lac Supérieur en 2018. Vous trouverez ci-dessous une image satellite du lac Supérieur le jour où nous avons atteint une couverture de glace de plus de 90% le 4 mars 2019.

Image satellite Le 4 mars 2019 Avec l’aimable autorisation de: NOAA-MODIS

Voici un graphique montrant les maximums et les minimums de l’année précédente.

Gracieuseté: NOAA-GLERL

Mais il y a également eu un modèle émergent avec tous les Grands Lacs. Dans un article écrit sur Climate.gov , l’auteur explique que nous avons observé une diminution de la couverture moyenne de glace au cours des dernières décennies, en particulier sur le lac Supérieur. De nombreux changements d’une année à l’autre peuvent être causés par de nombreux facteurs, tels que El Nino, l’oscillation de l’Atlantique Nord et d’autres variables climatiques. Cependant, la tendance de plusieurs décennies suggère également un réchauffement climatique global, en grande partie d’origine humaine.

Courtoisie: Climate.gov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.