Articles

Biologie pour les Non-Majeurs I

Chez certaines espèces, les cellules entrent dans une brève interphase, ou interkinésie, avant d’entrer dans la méiose II. L’interkinésie n’a pas de phase S, de sorte que les chromosomes ne sont pas dupliqués. Les deux cellules produites dans la méiose I traversent les événements de la méiose II en synchronie. Au cours de la méiose II, les chromatides sœurs au sein des deux cellules filles se séparent, formant quatre nouveaux gamètes haploïdes. La mécanique de la méiose II est similaire à la mitose, sauf que chaque cellule en division ne possède qu’un seul ensemble de chromosomes homologues. Par conséquent, chaque cellule a la moitié du nombre de chromatides sœurs à séparer en tant que cellule diploïde subissant une mitose.

Prophase II

Si les chromosomes sont décondensés dans la télophase I, ils se condensent à nouveau. Si des enveloppes nucléaires ont été formées, elles se fragmentent en vésicules. Les centrosomes qui ont été dupliqués lors de l’interkinésie s’éloignent les uns des autres vers des pôles opposés et de nouvelles broches se forment. Les enveloppes nucléaires sont complètement décomposées et la broche est complètement formée. Chaque chromatide sœur forme un kinétochore individuel qui se fixe aux microtubules à partir de pôles opposés.

Métaphase II

Les chromatides sœurs sont condensées au maximum et alignées à l’équateur de la cellule.

Anaphase II

Les chromatides sœurs sont écartées par les microtubules kinétochores et se déplacent vers des pôles opposés. Les microtubules non kinétochores allongent la cellule.

 Cette illustration compare l'alignement des chromosomes dans la méiose I et la méiose II. Dans la prométaphase I, des paires homologues de chromosomes sont maintenues ensemble par des chiasmates. Dans l'anaphase I, la paire homologue se sépare et les connexions au niveau des chiasmates sont rompues, mais les chromatides sœurs restent attachées au centromère. Dans la prométaphase II, les chromatides sœurs sont maintenues ensemble au centromère. Dans l'anaphase II, les connexions centromères sont rompues et les chromatides sœurs se séparent.

Figure 1. Le processus d’alignement des chromosomes diffère entre la méiose I et la méiose II. Dans la prométaphase I, les microtubules se fixent aux kinétochores fusionnés des chromosomes homologues et les chromosomes homologues sont disposés au milieu de la cellule en métaphase I. Dans l’anaphase I, les chromosomes homologues sont séparés. Dans la prométaphase II, les microtubules se fixent aux kinétochores des chromatides sœurs et les chromatides sœurs sont disposées au milieu des cellules de la métaphase II. Dans l’anaphase II, les chromatides sœurs sont séparées.

Télophase II et Cytokinèse

Les chromosomes arrivent aux pôles opposés et commencent à se décondenser. Des enveloppes nucléaires se forment autour des chromosomes. La cytokinèse sépare les deux cellules en quatre cellules haploïdes uniques. À ce stade, les noyaux nouvellement formés sont tous deux haploïdes. Les cellules produites sont génétiquement uniques en raison de l’assortiment aléatoire d’homologues paternels et maternels et de la recombinaison des segments chromosomiques maternels et paternels (avec leurs ensembles de gènes) qui se produit lors du croisement. L’ensemble du processus de méiose est décrit à la figure 2.

 Cette illustration décrit les étapes de la méiose. En interphase, avant le début de la méiose, les chromosomes sont dupliqués. La méiose I passe ensuite par plusieurs étapes. Dans la prophase I, les chromosomes commencent à se condenser et l'enveloppe nucléaire se fragmente. Des paires homologues de chromosomes s'alignent et des chiasmates se forment entre elles. Le croisement a lieu au chiasmata. Les fibres de fuseau émergent des centrosomes. Dans la prométaphase I, les chromosomes homologues se fixent aux microtubules du fuseau. Dans la métaphase I, les chromosomes homologues s'alignent au niveau de la plaque de métaphase. Dans l'anaphase I, les microtubules du fuseau écartent les paires homologues de chromosomes. Dans la télophase I et la cytokinèse, les chromatides sœurs arrivent aux pôles de la cellule et commencent à se décondenser. L'enveloppe nucléaire recommence à se former et la division cellulaire se produit. La méiose II passe ensuite par plusieurs étapes. Dans la prophase II, les chromatides sœurs se condensent et les fragments d'enveloppe nucléaire. Une nouvelle broche commence à se former. Dans la prométaphase II, les chromatides sœurs s'attachent au kinétochore. Dans la métaphase II, les chromatides sœurs s'alignent sur la plaque de métaphase. Dans l'anaphase II, les chromatides sœurs sont écartées par les broches de raccourcissement. Dans la télophase II et la cytokinèse, l'enveloppe nucléaire se forme à nouveau et la division cellulaire se produit, ce qui donne quatre cellules filles haploïdes.

Figure 2. Une cellule animale avec un nombre diploïde de quatre (2n = 4) passe par les étapes de la méiose pour former quatre cellules filles haploïdes.

Passez en revue le processus de la méiose, en observant comment les chromosomes s’alignent et migrent, à la Méiose : Une animation interactive.

Essayez-le

Contribuez !

Avez-vous eu une idée pour améliorer ce contenu ? Nous aimerions votre contribution.

Améliorer cette pagen Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.